Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2014

L'europe, l'europe

Le vote anti Européen (au sens strict, portant sur la conception que l'on a de l'Europe) caractérise le refus exprimé et hystérique d'une crainte diffuse partout en Europe: celle du fédéralisme.

Naturellement conçu comme évident,  il est l'horizon plus ou moins lointain de beaucoup. 

Pire, il est présenté comme le socle du consensus démocratique européen, principe par exemple de la propagande infondée qui présenta le parlement comme pouvant décider de la nomination de l'exécutif ! 

Or l'exécutif Européen, PARCEQUE ce sont les parlements nationaux qui sont souverains, est nommé par les gouvernements et NON par le parlement européen. Croire, faire semblant de croire ou de faire croire le contraire est une erreur profonde, et la qualification de "démocratique" de cette conception est au contraire un déni absolu de la véritable démocratie, exclusivement fondée sur la souveraineté des parlements des différentes nations. 

Ce discours n'est pas souverainiste il est la réalité actuelle des institutions européennes dont la constitution présente, validée par les parlements d'Europe et donc contre  les plaintes souverainistes, précise clairement que le fédéralisme n'est PAS en vigueur. Mieux, vu que très certainement la constitution européenne ne sera pas changée avant longtemps (vu les difficultés que pourrait soulever), nous sommes fixés. Pas de fédération, souveraineté des états, liberté des gouvernements de discuter et amender au nom des ses intérêts les politiques etc etc. 

Bref est en place une conception raisonnable et bornée de l'Europe. 

Ainsi donc, et c'est mon propos,  la délégitimation en cours est double et se fait à tort: 

- critique des états trop faibles, soupçonnés à tort de se rendre esclave d'une europe empire fantasmée

- critique de pro européens, soupçonnés à tort de vouloir un fédéralisme fantasmé. 

Ainsi on a une critique de l'Europe à la fois trop forte (l'empire sioniste) et trop faible (la dissolution sioniste des nations). Tout cela fait l'énergie de cette critique, parfaitement pathologique. 

27/05/2014

15 jours

C'est le temps nécessaire accordé à une démission nécessaire. 

On a ainsi  considéré nécessaire cette durée. Il le fallait. C'était inéluctable, incontournable, indispensable, inévitable, obligatoire, consubstantiel, d'actualité, médiatique, convenable, poli.

Bon. 

Ciao.

Les courberies de Sapin

Elles sont faites pour s'abaisser, voilà la conclusion d'un passage de Michel Sapin à France Culture. 

Ministre de l'Emploi sous Ayrault, des Comptes sous Valls, il sert un dans les médias un message étrange, dont le caractère mensonger a un caractère particulier. 

Introduit auprès du public par les six mois qu'il passa à annoncer comme imminente une inversion de la courbe du chômage,qui se produisit contrairement à une annonce assurée, dans l'autre sens, il manifesta pour l'occasion sa capacité pour un type de communication particulièrement séduisant et populaire. 

Il s'agit donc de dire le contraire de la vérité quand à l'évidence en affirmant comme nécessaire de le faire, car alors que son action politique, par ailleurs, a pour effet de provoquer ce qu'il dénonce, la proclamation de l'arrêt immédiat de cet effet permet de générer l'énergie qui se dégage toujours de la violation du principe de contradiction. C'est la marque du discours autoritaire totalitaire décrit par la littérature et connu sous les noms de novlangue, langue de bois,  "Lingua Tertii Impirii" sans parler de la langue de la propagande soviétique, (Sovetskij političeskij jazyk)  qui a conduit cet art à son sommet. 

Assumant son rôle dans le précédent ministère, il décrit l'angoisse Française envers le chômage, comme si celle ci avait un rôle dans des réglementations  excessives, cause du chômage qui ne serait pas, d'ailleurs, aussi important qu'on le dit... On a ici un double mensonge enchevêtré : tout d'abord, un ministre en charge qui plaint l'angoisse des administrés soumis à sa compétence, ce qui permet de transférer son inaction vers une émotion, tout en tentant à nouveau de faire passer l'idée d'une situation améliorée. Double mensonge donc: je fais quelque chose, j'ai du succès. 

Sapin se lance ensuite dans un discours enflammé contre le montant trop élevé des impôts: même figure, ici avec un double mensonge mélé de cynisme: c'est bien le gouvernement précédent qui décidé de cette hausse d'impôts qui frappe les plus pauvres. 

Gouvernement précédent? En faisais je partie ? On ne sait plus... On commence à s'en foutre. 

 

03/05/2014

Le bon Raphael Logier

Un déjà ancien texte du très psychologue Raphaël Logier  sans parler de la très célèbre Christine Delphy: 

http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/07/07/nouvelle-laicite-ou-ordre-moral-par-christine-delphy-et-raph.html

Il y a une vidéo. 

Raphael Logier semble convaincu par sa dé-mythologisation psychologisante. 

En gros, la blessure narcissique islamique s'est refermée chez les musulmans et s'ouvre chez les européens... 

Quelle  est la thèse qu'il combat ? 

1) L'Algérie vit actuellement une explosion démographique: le nombre d'enfants par femmes était de 4 en 94 (il y a vingt ans) et sa réduction récente n'empêche en rien la population d'augmenter très fortement.

2) Les situations économiques et démographiques des mondes musulmans sont très mauvaises, en tout cas bien pire qu'en Europe. Maroc, Algérie, Egypte : 3 pays porteurs de graves problèmes internes. 

3) La situation économique de l'immigration en France est mauvaise: chômage double de la moyenne, criminalité double de la moyenne. 

4) L'immigration est culturellement porteuse d'une religion, l'islam, qui marque sa culture et son identité. Personne ne dit que l'islam est cause de criminalité :  il n'est que le marqueur de l'échec de sa disparition au contact du mode de vie Européen. 

5) Car l'immigration économique en Europe n'est plus une assimilation : elle est une installation de modes de vie qui ne disparaissent pas et qui marquent déjà, en plus confortable, les situations des pays d'origine.  

6) Il y a repli identitaire d'une partie de l'immigration et constitution de communautés qui utilisent l'Islam comme référence. Ce phénomène est récent et s'accentue. Les écrits de Gilles Kepel sont particulièrement intéressants à cet égard.  

7) L'islam comme religion a deux aspects : un aspect piétiste, introverti et traditionnel qui est l'aboutissement de son état de développement historique et un aspect politique, extraverti et moderne, issu des bouleversements du XX ème siècle. 

Il n'est pas porteur d'une quelconque civilisation ou spiritualité qui puisse séduire qui que ce soit hors des convulsions identitaires des peuples du monde musulman. On pourra en reparler si vous voulez.

 8) Les allers retour entre les deux aspects de cette religion sont permanents et hystérisés: les piétistes sont indulgents avec les fanatiques "pour ne pas mettre de l'huile sur le feu" et les activistes politiques s'appuient sur le traditionalisme piétiste pour justifier leurs conceptions réactionnaires qui les dénoncent.

9) Quelle est l'importance de l'immigration de culture musulmane en Europe ? Il faut distinguer l'immigration (formée des personnes nées étrangères à l'étranger) au sens strict et sa descendance née en France. 

L'immigration totale en 2011 (d'après l'Insee) c'est en gros 2 masses Africaines et Européennes de 2.2 M de personnes chacune (avec plus d'Africains que d'Européens et 2/3 de Maghébins parmi les Africains) plus 400000 asiatiques. L'immigration Africaine stricte c'est donc environ 3% de la population (donnée à 65 millions). 

La descendance des immigrés est chiffrée (par l'Insee) à 3M de personnes dont la moitié venant d'Afrique. 

L'importance numérique globale des cultures Africaines serait donc de 3,7 M personnes soit moins de 6% de la population totale. 

10) Il y a en cours des polémiques portant sur les politiques d'immigration et sur le chiffrage des flux de population en cours mais il se situe dans des ordres de grandeurs raisonnables.

On voit que le problème n'est ni négligeable ni effrayant et qu'il est accessible au débat public sans hystérisation. A noter que le discours de Raphaël Logier, délibérément dans la dénonciation psychiatrique, est un discours hystérique. 

Merci donc à Raphaël Logier d'aborder les sujets qui m'intéressent, merci à lui de me soigner mes névroses. 

Il adopte le shéma polémique bien connu qui consiste à accuser l'adversaire d'affirmer une absurdité pour mieux démontrer sa folie. Je ne me sens pas du tout visé par le contre feu de Logier. 

- l'immigration musulmane est parfaitement non intentionnelle : elle est économique, porteuse de ses maladies, c'est tout... 

- l'islam n'est pas une cause mais un effet et marque les comportements d'une immigration dont l'installation en Europe se passe mal.