Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2017

Faggot veux dire Basson

Vivaldi est connu aussi pour ses concertos pour basson.

Cela pour célébrer une magnifique "perle" de Youtube: 


Il me faut signaler cette étrange partie de l'art de Vivaldi, qui avec le basson donne dans le difficile et pourtant dans le plus héroïquement sublime. L'introduction orchestrale du 484 est absolument incroyable et tout le reste du concerto à l'avenant, le son étrange du basson qui arrive en avive l'incroyable et baroque, totalement baroque, on ne peut en dire plus, échange entre l'individu et la société qui s'en suit. 

Comment percevait on le son à l'époque? Comme maintenant, le basson dit "baroque" ayant bien sur le son chaud. Mais comment peut jeter à la figure des gens cette introduction flamboyante interrompue après dix secondes, qui semble dégénérer avec cet aboiement rauque et sombre ? Et bien Vivaldi est capable de ça, et le prouve. 

Bon la perle en question est tout à fait remarquable: présentation, prise de son et jeunesse des musiciens, tout est parfait.  La puissance et le mystère de la chose sont là. Les gros plans sur un basson en activité sont splendides. 

On finit par comprendre: le retour répété de la solitude du pouet pouet grave, et l'émotion qui peut en jaillir avec bien sur la bande de fou fous derrière avec leurs violoncelles qui varient et accompagnent dans la fabuleuse gratuité mélodique géniale que nous offre Vivaldi: de la pure générosité, c'est le moins qu'on puisse dire. 

 

Voilà, c'est très bien le basson. Et Vivaldi a 39 concertos de ce type. 

Bravo la fagottista ! 

 

Il y a des versions du concerto mieux jouées, avec un basson mieux maitrisé, et des sonorités plus douces et plus variées. En fait l'art du basson à la Vivaldi est un art à part entière, et le génie du prêtre est incroyable. 

Écrire un commentaire